Quarta, 02 de Dezembro de 2020
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Remise de l'OGE / 2021 au Parlement


31.10.2020 - sam. : 10'13 - Mise à jour 31.10.2020 - sam. : 10'14

Le Parlement reçoit la proposition OGE 2021 Photo: Francisco Miúdo

Luanda - Le budget général de l'État (OGE, sigle en portugais) pour 2021 a été remis, vendredi, à l'Assemblée nationale, prévoyant des revenus et des dépenses d'un montant de 14,78 milliards de kwanzas.


Malgré les limites financières, le document programmatique apporte une augmentation de 9,9% par rapport à l'OGE révisé en exécution, 38,5 étant destiné au secteur social et 15,5 au secteur économique, qui absorbe plus de recettes fiscales.

Le montant à dépenser par l'État en 2021 est prédit sur la base d'un prix conservateur du baril de pétrole, principale source de revenus nationaux, de 39 dollars, même ainsi, avec quelques craintes, puisque la pandémie du Covid-19 a fortement affecté ce secteur.

Au début de la maladie, le prix était fixé à moins de 30 dollars américains.

En termes de croissance économique, 2021 sera, comme au cours des cinq dernières années, une période noire, avec un taux global nul attendu, par opposition à 2020, où le taux, dans l'OGE révisé, est de 3,3%, toujours si négatif.

La récession est justifiée, selon le ministre d'État à la Coordination économique, Manuel Nunes Júnior, qui a remis le document au président de l'Assemblée nationale, Fernando da Piedade Dias dos Santos, car les revenus du secteur pétrolier enregistre une baisse de 6,2 pour cent.

Il est également prévu un déficit budgétaire de 2,2% du PIB, tandis qu'en 2020, on estime également une décroissance de 1,5%.

Quant au taux d'inflation, qui s’est fixé cette année à 25% en raison des effets du Covid-19, une réduction d'environ 6,3% est attendue, c'est-à-dire qu'il devrait se stabiliser à 18,7%.

Le seul indice satisfaisant pour 2021 est lié au secteur non pétrolier, qui devrait croître de 2,1%, ce qui, selon le ministre, est encourageant, car il crée plus d'emplois, en plus de répondre aux défis de la diversification de l’économie.

Secteurs sociaux et économiques

Selon le ministre Manuel Nunes Júnior, l'OGE / 2021 a pour principaux objectifs l'assainissement budgétaire, la maîtrise de la dette publique et le processus de revitalisation de la production nationale.

Par rapport à ce dernier, l'idée est d'augmenter la production nationale pour réduire les importations, par la revitalisation du secteur productif, ainsi que pour réduire la dépendance au pétrole.

L'allocation de la plus grande part au secteur social, selon la ministre des Finances, Vera Daves, qui faisait également partie de l'équipe gouvernementale, vise à répondre à l'engagement de l'Exécutif de dynamiser les secteurs de l'éducation, principalement la santé et la protection sociale.

Le budget va en plénière mardi

Le député Joaquim David, dans des déclarations à la presse, a informé que l'OGE serait discuté, dans la généralité, mardi prochain, le 3 novembre.

Il a dit que les conditions sont créées pour qu'il soit approuvé dans les délais légalement établis.

Le parlementaire a également garanti la participation de la société civile et de tous les secteurs à la discussion dans la spécialité, malgré les contraintes imposées par les règles de biosécurité.