Quinta, 26 de Novembro de 2020
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Le secrétaire d'État défend l'augmentation du personnel qualifié


12.09.2020 - sam. : 12'06 - Mise à jour 12.09.2020 - sam. : 12'06

Le secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur, Eugénio Silva Photo: kinda kyungu

Luanda - L'Angola a besoin d'un personnel hautement qualifié dans les domaines de l'agriculture et de la pêche, de la santé, de l'ingénierie et des technologies liées à la construction civile, aux télécommunications et aux énergies renouvelables pour faire face à son développement technologique et scientifique.


Cette déclaration a été faite par le secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur, Eugénio Silva, lors du séminaire sur les études supérieures, une initiative conjointe du ministère de l'Enseignement Supérieur, des sciences, de la technologie et de l'innovation, de l'Union européenne et de l'Expertise France.

Selon le gouvernant, le taux de postuniversitaire est encore faible pour les besoins du pays, ces cours ayant un coût élevé, empêchant de nombreux diplômés d'opter pour ce niveau de formation.

Afin de résoudre le problème, le ministère de tutelle met à disposition un millier de bourses d'études supérieures chaque année pour soutenir les candidats et accroître la demande.

Cette mesure vise à augmenter l'offre dans le domaine des sciences et des technologies et à renforcer l'accès des femmes, sont moins nombreux des personnels postuniversitaires, en promouvant l'égalité des sexes.

Le Ministère de l'Enseignement supérieur, des sciences, de la technologie et de l'innovation contrôle 4.000 étudiants, un nombre insuffisant pour les besoins du pays en termes de personnel hautement qualifiés.