Domingo, 29 de Novembro de 2020
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Les traces de la femme africaine inspirent l'artiste plasticien Landu Makanda


11.12.2018 - mar. : 15'06 - Mise à jour 11.12.2018 - mar. : 15'07

Lobito: Oeuvre de l'artiste Landu João Makanda Photo: José Honório

Lobito - Les traits caractéristiques de la beauté de la femme africaine tels que les foulards colorés dans les cheveux, les yeux et les sourires gagnent de l'espace dans la plupart des oeuvres de l'artiste plastique angolais Landu João Makanda, qui appelle à un parrainage pour faire connaître l'?uvre.


S'adressant à l'Angop, l'artiste, l’artiste, qui vit à Luanda, a déclaré que son travail était s'inspirer de la lutte et de la cause des femmes africaines et angolaises en particulier, ainsi que d'un appel au réveil pour que la société prenne mieux soin de l'univers féminin.

L'artiste, qui rassemble une centaine de tableaux, affirme que "éduquer une femme, c'est éduquer une nation", d'où l'idée de soutenir le processus d'autonomisation des femmes sur le continent et dans le pays, par le biais de l'art.

Landu Joao Makanda regrette toutefois le manque de sponsorisation, principalement pour soutenir son déménagement vers d'autres provinces afin de montrer son travail à davantage de gens.

Selon lui, les peintures sont évaluées des quinze mille à cent mille kwanzas.

Il a également assuré qu'il avait déployé des efforts considérables pour être reconnu et invité aux forums internationaux, un niveau qu'il n'a pas encore atteint jusqu’à présent.

Interrogé sur la technique qu’il utilise pour dépeindre la femme, l’artiste plasticien a souligné la peinture à l’huile sur toile, la peinture acrylique, les pâtes et le tissu.

Landu Makanda, 31 ans, a déjà quinze ans de profession et travaille avec trois assistants. Il est souvent à des foires à Luanda, telles que la foire Afro du Patriote, la foire de Talatona et la Foire internationale de Luanda (FIL).