Quarta, 25 de Novembro de 2020
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Le manque de fonds conditionne la maintenance du Musée d'ethnographie de Lobito


17.06.2019 - lun. : 16'15 - Mise à jour 17.06.2019 - lun. : 16'16

Archive culturelle (archive) Photo: Rosario dos Santos

Lobito - L'actuel Musée d'ethnographie de Lobito, à Benguela, n'a jamais bénéficié d'investissements pour l'entretien des infrastructures, la conservation des pièces et la recherche, depuis sa réouverture en 1978, a déclaré son directeur, Cipriano de Sousa.


Dans une interview accordée à l’Angop, Cipriano de Sousa déplore le scénario de quasi-abandon dans lequel se trouve actuellement le musée, étant visible l'usure naturelle des murs au fil des années.

D'où la nécessité d'une réhabilitation complète pour restaurer la dignité de l'infrastructure, a expliqué le responsable, selon lequel une étude de faisabilité a été récemment révisée et que l'investissement indiquait un montant, en kwanzas, équivalent à deux millions 500 mille dollars.

Outre le remodelage de l'infrastructure, la proposition, remise au Gouvernement provincial de Benguela il y a quelques années, envisageait la création de salles de cinéma, afin de montrer l'histoire du musée, des conférences, entre autres.

Selon la source, tout indique que le projet de récupération du musée de Lobito continuera d'être mis de côté, en raison de la récente révision du Budget général de l'État.

Le responsable a justifié que l'exclusion de son institution dans les priorités du Programme d'investissements publics (PIP), dans la province de Benguela, jusqu'à cette date était due à la réduction budgétaire.