Segunda, 23 de Novembro de 2020
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Accréditation de six nouveaux ambassadeurs en Angola


22.10.2020 - jeu. : 16'26 - Mise à jour 22.10.2020 - jeu. : 20'21

Luanda - Six nouveaux ambassadeurs ont présenté, jeudi, à Luanda, leurs Lettres de créance au Président de la République d'Angola, João Lourenço.


Lors des cérémonies séparées, au Palais présidentiel, cinq ambassadeurs résidents et un non-résident ont été accrédités.

Le Chef de l'Etat angolais a accrédité les ambassadeurs résidents d'Italie (Cristiano Gallo), d'Algérie (Abdrlhakim Mihoubi), de Serbie (Milos Perisic),  les ambassadrices d'Inde (Pratibha Parkar) et de l'Union européenne (Jeanne Georgie Seppen).

Le Président de la République a également accrédité l’ambassadeur non-résident du Liban auprès de l'Etat angolais, Kabalan Frangieh.

S'adressant à la presse à la fin de la cérémonie, le nouvel ambassadeur d'Italie en Angola, Cristiano Gallo, a réaffirmé l'intérêt du gouvernement de son pays à renforcer les relations bilatérales existantes, notamment dans les domaines politique et culturel.

 Selon Cristiano Gallo, l'Italie est un partenaire stratégique pour l'Angola.

«Nous célébrons, en 2020, 35 ans de relations diplomatiques avec l'Angola», a souligné Pratibha Parkar, la nouvelle ambassadrice de l'Inde, pour qui il faut parier sur une coopération accrue entre les deux Etats.

Selon la diplomate indienne, qui a déjà représenté son pays en Russie, en Indonésie et en Allemagne, les deux pays devraient renforcer la coopération dans des secteurs tels que le commerce, l'investissement, la santé, les technologies de l'information et des services.

A son tour, la nouvelle ambassadrice de l'UE auprès de l’État angolais, Jeanne Georgie Seppen, estime que son accréditation par le Président João Lourenço est une nouvelle étape dans la coopération entre l'Union européenne et l'Angola.

Selon la diplomate, qui a déjà accompli des missions au Pakistan et en Irak, en tant que représentant de l'OTAN, il y a une voie conjointe à suivre dans des domaines tels que la sécurité, la lutte contre le covid-19 et la relance de l'économie.

Cependant, le nouvel ambassadeur d'Algérie se propose d'œuvrer à la relance des relations historiques entre les deux pays, et espère pouvoir contribuer à élever la coopération économique au même niveau des relations politiques.

Les liens entre l'Angola et l'Algérie remontent à l'époque de la lutte pour la libération du peuple angolais pour son indépendance.

Les deux pays sont parmi les plus grands producteurs de pétrole d’Afrique, tous deux étant membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de l'Association des pays africains producteurs de pétrole.