Terça, 19 de Janeiro de 2021
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Des centres d'accueil reçoivent divers produits


09.04.2020 - jeu. : 17'12 - Mise à jour 09.04.2020 - jeu. : 17'13

Gouverneur de la province de Luanda, Sérgio Luther Rescova (Archive)

Photo: Henri Celso



Luanda - Dix-neuf tonnes de produits de première nécessité et d'articles d'hygiène ont été remises ce jeudi, au gouverneur de la province de Luanda, Sérgio Luther Rescova Joaquim, pour soutenir les centres d'accueil de Ramiro, municipalité de Belas, et celui de Viana.


L'offre composée d'eau minérale, de sucre, d'huile végétale, de semoule de maïs jaune, de céréales, de cuisse de poulet, de légumes et de fruits est une initiative du ministère de l'Agriculture via Gesterra, Mitam commerce et services, Inalca Angola, Pumangol et le chanteur angolais Anselmo Ralph.

À l'occasion, le secrétaire d'État à l'Agriculture et à l'Élevage, José Bettencourt, a déclaré que le ministère était solidaire avec cette campagne. Ils ont apporté des produits nationaux qui peuvent être utilisés pour minimiser les problèmes avec cette situation d'exception que nous connaissons aujourd'hui.

Il a informé que pour les produits alimentaires tels que les légumes, les fruits et le bétail, produits dans le cadre du projet Agro-Kiminha, ils peuvent approvisionner les centres d'accueil chaque semaine.

"Le projet Agro-Kiminha aura une relation étroite avec les centres car ce sont des produits périssables et seront mis à disposition régulièrement afin que les enfants aient, au cours de la semaine, des fruits et autres produits", a-t-il expliqué.

A son tour, le musicien Anselmo Ralph a, quant à lui, considéré cette phase comme très difficile pour différentes couches de la société et ne pouvait donc rester indifférent à cette campagne de solidarité promue par le gouvernorat de la province de Luanda.

De la part du Gouvernorat de Luanda, son directeur du Bureau provincial pour le développement économique intégré, Amaral Basto, a remercié le geste d'offrir des produits d'hygiène et alimentaires aux enfants des rues et aux familles vulnérables dans les centres créés pour accueillir cette frange de la société.

Il a également appelé d'autres institutions à soutenir cette campagne, car l'état d'urgence a été prolongé jusqu'au 25 avril.

Il y en a environ respectivement 250 et 200 personnes dans les centres d'accueil de Ramiro et de Viana 200, dont des femmes, des enfants et des jeunes.