Terça, 26 de Janeiro de 2021
    |  Fale connosco  |   Assinante    
 

Covid-19: l'Angola et la Chine abordent une coopération renforcée


21.10.2020 - mer. : 09'46 - Mise à jour 21.10.2020 - mer. : 08'31

Gong Tao, ambassadeur de Chine en Angola (archive)

Photo: Francisco Miúdo



Luanda - Le renforcement de la coopération entre l'Angola et la République populaire de Chine dans la prévention et la lutte contre la pandémie du covid-19 a été mardi, au centre de la rencontre entre la 6e commission de l'Assemblée nationale et l'ambassadeur du pays asiatique, Dong Tao.


S'adressant à la presse, le diplomate chinois a réaffirmé que les deux pays sont des partenaires stratégiques, avec de bonnes relations bilatérales dans les domaines politique, économique et social, en particulier dans cette phase de la pandémie dans laquelle ils sont le plus unis et solidaires.

Selon Dong Tao, une équipe de techniciens chinois de la société BGI est en Angola, en provenance de la ville de Wuhan, épicentre du nouveau coronavirus, dans le but de mettre en place des laboratoires et des hôpitaux de campagne dans six provinces.

Les laboratoires ont été stratégiquement installés dans les provinces de Luanda, Uíge, Lunda Norte et Huambo, chacun ayant la capacité de traiter 1 000 analyses par jour.

Avec l'acquisition de ces laboratoires, le pays dispose d'un équipement de laboratoire de grande capacité pour tester le covid-19 et d'autres maladies virales.

Le diplomate chinois a rappelé que l'ambassade de son pays et la 6e commission de l'Assemblée nationale continueront à entretenir des contacts, privilégiant les informations liées à la santé, à l'éducation, à l'enseignement supérieur et à la technologie.

Ans l’entre-temps, le président du comité de la 6e Assemblée nationale, Victor Kajibanga, a souligné la nécessité d'approfondir les partenariats stratégiques entre les deux États, en particulier en ce moment pour prévenir et combattre le covid-19.

Selon le diplomate, des efforts conjoints sont en cours pour empêcher la propagation du virus.

Dong Tao a souligné l'émergence du vaccin chinois, qui, selon lui, sera mis à la disposition de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).